Jean-Pierre Bacri en 5 películas impactantes | JDM

Jean-Pierre Bacri en 5 películas impactantes | JDM

L’acteur français Jean-Pierre Bacri est mort d’un cancer lundi à l’âge de 69 ans. Il a marqué le cinéma français par ses nombreux personnages de râleurs désabusés et attachants, mais aussi par les scénarios qu’il a écrits avec son éternelle complice, Agnès Jaoui. Voici cinq de ses films les plus mémorables :  

Semejanza familiar (1996)

Semejanza familiar (1996)

Le cinéaste Cédric Klapisch (L’auberge espagnole) a frappé dans le mille en portant à l’écran la pièce de théâtre Un air de famille que Jean-Pierre Bacri avait écrite quelques années plus tôt avec sa complice et conjointe de l’époque, Agnès Jaoui. Bacri y incarne le patron d’un bistro au mauvais caractère, un type de personnage qui lui collera à la peau par la suite. Un air de famille a raflé le César du meilleur scénario (remis à Bacri et Jaoui), mais aussi les prix du public et du jury au FFM de Montréal.   

Didier (1997)

Dans cette comédie délirante d’Alain Chabat (Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre), Jean-Pierre Bacri incarne un agent de joueur qui prend sous son aile un chien labrador qui a pris la forme d’un être humain (Chabat). Ce premier film de Chabat derrière la caméra est devenu culte en France. 

Kennedy y yo (1999)

Après s’être illustré dans Un air de famille, mais aussi dans la savoureuse comédie On connaît la chanson d’Alain Resnais (un rôle qui lui a valu le César du meilleur acteur de soutien en 1998), Jean-Pierre Bacri est recruté par le réalisateur Sam Karmann pour défendre le rôle principal de cette adaptation du roman du même titre de l’auteur Jean-Paul Dubois. Bacri y est impeccable dans la peau d’un écrivain désabusé en panne d’inspiration. 

El gusto de los demás (2000)

Quatre ans après le succès d’Un air de famille, le tandem Agnès Jaoui-Jean-Pierre Bacri revient en force avec ce premier film de Jaoui à titre de réalisatrice. Bacri hérite du premier rôle du film, un chef d’entreprise qui tombe amoureux d’une comédienne de théâtre qui lui donne des cours d’anglais. Le goût des autres obtient un succès public et critique, raflant quatre prix au gala des Césars et décrochant même une nomination pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.  

El significado de la fiesta (2017)

L’actrice québécoise Suzanne Clément a eu la chance de jouer aux côtés de Jean-Pierre Bacri dans cette comédie dramatique des réalisateurs Olivier Nakache et Éric Tolédano (Les Intouchables) qui a valu à l’acteur sa 9e nomination aux Césars en tant que comédien. Pour l’un de ses derniers grands rôles au cinéma, Bacri s’est glissé dans la peau d’un traiteur expérimenté qui doit gérer l’organisation d’un mariage de luxe qui semble sur le point de tourner au désastre.